2019/2020

En 2020, 21 structures ont mis en place le dispositif dans une vingtaine de villes et 4 pays avec 19 auteurs.rices et artistes qui sont intervenus auprès de 38 groupes et familles. Sur l’ensemble, 12 actions ont été annulées ou reportées à cause de la COVID et 17 actions ont été organisées dans le cadre de « l’été culturel » mis en place par le Ministère de la Culture.

La ville de Sevran (93)
Penda Diouf, 2 familles, hiver et automne 2020

Un temps de lecture publique avec les deux familles a été organisé pour la réouverture de la Saison 2020-21 du Théâtre de la Poudrerie en septembre à Sevran.

Culture Commune – Scène Nationale, Loos-en-Gohelle (62)  
Yann Verburgh et Penda Diouf, 4 familles, mars 2020
Théâtre de la Tête Noire, Saran (45)
Sophie Merceron, 2 familles, mars 2020

Le mot de la famille : « Quel bonheur d’avoir partagé ce moment avec vous juste avant le confinement. Ce partage nous a donné toute l’énergie dont nous avions besoin pour affronter l’isolement qui s’annonçait. La famille, les amis et la belle rencontre avec l’autre… un vrai bol d’air et l’impression d’avoir pris le large en restant dans notre maison. Merci merci merci.».

Teatro Mosca, Cacém (Portugal)
Jorge Palinhos, 1 famille, mai 2020

Le Teatro Mosca a mis en place le dispositif en virtuel pour la première fois afin de répondre aux mesures sanitaires liées à la COVID-19. 

Compagnie les Racines, Douala (Cameroun)
Jeannette Mogoun, 2 familles, été 2020

Jeannette Mogoun, autrice : « Au Cameroun il y a des familles qui n’ont pas la culture du théâtre, amener des familles À lire et dire des textes de théâtre jeune public d’auteurs contemporains c’est déjà bien, mais je pense que le plus important, pour nous, sur ce projet, c’est de permettre aux parents et aux enfants de faire des choses ensemble. (…) Avec ce projet les enfants arrivent à s’amuser avec la maman et le papa. Parfois c’est l’enfant qui joue le père et la mère joue l’enfant… »

Théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine (94)
Penda Diouf, 4 familles, juillet 2020
Compagnie Vers Volant, Vattetot-sur-Mer (76)
Laurent Searle, 2 familles, octobre 2020
Festival des 4 chemins, Port-au-Prince (Haïti)
Cibile France et Eunice Desmornes, 2 familles, novembre 2020
La ferme Godier – Cie Issue de secours, Villepinte (93)
Jean D’Amérique, 1 famille, décembre 2020

Jean d’Amérique, auteur : « Dans une époque où se ramifient les murs, un tel dispositif me semble être une magnifique métaphore de la rencontre humaine : une famille ouvre son espace intime, qu’on investit pour partager un moment en toute simplicité, en toute convivialité, avec le théâtre comme prétexte. Ça me rappelle mon enfance dans un tout petit village en Haïti, où les portes restaient toujours ouvertes aux passants… »

L’Été culturel mis en place par le Ministère de la Culture
(juillet – décembre 2020)
Ville de St-Louis de Montferrand et son centre de loisirs (33)
Fabien Arca et Audrey Saffré, 2 familles et 2 groupes, été 2020

Élise, animatrice de l’ALSH de Saint-Louis-de-Montferrand : « J’étais stressée et je ne savais pas du tout à quoi m’attendre.  Je ne savais pas à quelle sauce j’allais être mangée… C’était génial de voir les enfants s’éclater sur une pièce que l’on a aimé à l’unanimité, j’ai trouvé ça super ! »

Nora ARIF, responsable de la médiathèque de Saint-Louis-de-Montferrand : « C’est un superbe projet qui a eu lieu dans notre commune, et qui aura permis de semer des graines ici et là. En juillet, un adolescent a pu mettre un pied dans l’univers du théâtre qu’il aime tant et son père l’encourager. En août, une mère et son fils ont pu mettre en scène leur complicité et passer un excellent moment. Cet été, les enfants de l’ALSH ont surmonté leurs peurs, et j’ai créé du lien avec une famille et des enfants ».

Compagnie Bouquet de chardons avec le Centre socio-culturel du Pré Gentil (association AGG), Rosny-sous-Bois (93) 
Baptiste Rousillon et Amandine Sroussi, une famille et un groupe

Marie-Edith Roussillon, metteuse en scène de la compagnie Bouquet de Chardons : « La maman était très contente de l’expérience. Elle s’est lancée avec courage dans un rôle dynamique et avec beaucoup de texte ».

Service culturel de la ville de Gardanne (13) 
Lionel Parrini et Sabine Tamisier, 2 familles

Lionel Parini, auteur : « La bonne humeur était au rendez-vous. Les parents et les enfants se sont bien amusés. Léandre a pris sous son aile sa sœur et il y a eu vraiment des moments magnifiques. Tous ont réussi ensemble à « jouer » avec générosité, ferveur, douce folie ! Ils ont « lu », oui, mais pour le public, une lecture vivante mise en espace devient un jeu, du jeu. Et c’est ce qui est chouette dans ce projet: quand la lecture partagée rend l’histoire vivante, visible (et qu’elle permet à la famille de vivre une expérience de création commune, en off) ! Quel plaisir ! ».

Les Scènes Appartagées 
Gustave Akakpo, 1 famille, Paris 20ème et 2 familles, Steenvoorde (59) et Boeseghem (59)
Luc Tartar, 2 familles, Eecke (59) 

Une maman : « Superbe aventure culturelle familiale à partager. A qui le tour ??? ».

Compagnie l’Art mobile, Espace culturel Boris Vian, la DAC et les centres sociaux, Les Ulis (91)
Luc Tartar, 2 groupes
Théâtre de la Tête Noire, Saran (45) 
Antonio Carmona, 2 familles 
CCAS Énergie, Saint-Maur-des-Fossés et Colombes (94)
Gustave Akakpo et Hakim Bah, 2 familles